La beauté, une rêve de petite fille

STA41582 510x342 La beauté, une rêve de petite filleLa beauté et moi, cela a été en premier lieu une histoire de désamour. Tellement que j’adorais ce lieu d’où j’observais ma maman se pomponner que je suis tombée dessus quand j’étais petite : la banquette de la salle de bains. Résultat : une cicatrice à vie sur la lèvre inférieure (cherchez, cherchez !). Quelques années plus tard, je gagne mon 1er concours beauté aux States, grâce à ma bouille de « chicken pox » faisant retourner chaque Américain sur mon passage. Je rentre de NYC avec des cicatrices à vie sur le visage et une maison des Playmobil flambant neuve.

L’adolescence arriva et son appareil dentaire avec . Pour tenter le concours de Miss OK! , j’exige de l’enlever plus tôt que prévu. Dommage pour moi, c’est une autre blonde, une certaine Flavie (Flament) qui gagne cette année-là. Je me console avec le guide Beauté Podium et le Jeune& Jolie, et convoque mes copines de collège chaque mercredi à la maison pour une makeup party suivi d’un shooting photo au Polaroid. À défaut d’être une graine de star, j’ai commencé à cultiver mon côté  « influenceuse »  beauté madeinHaute-Savoie.

Inspirée par les pubs Chanel, Lancôme et YSL, je conserve toutes les brochures avec Claudia, Isabella, Linda…des modèles d’élégance pour moi et d’indépendance aussi. Je redessine ces looks maquillage, les réinterprète et continue de maquiller amies, famille, collègues. Aujourd’hui encore, j’aime les mettre en beauté pour leur mariage, leur sortie, leur spectacle. Des moments de confidences, d’intimité et de mise en lumière de personnalités uniques.

Merci Mme Beauté (et merci maman de m’y avoir sensibilisée !)

Chris

loading La beauté, une rêve de petite fille hellocoton La beauté, une rêve de petite fille
Par