Les vernis naturels d’hier à aujourd’hui

vernis-naturels-Une-Beauty-30ansenbeaute2

Le vernis naturel, on en parle beaucoup depuis 6 mois avec 2 lancements phare : celui des vernis naturels Kure Bazaar et celui de Une Beauty. Si l’accent est mis sur un choix de couleurs canons et de présentation hyper léchée des mains dans un contexte fashion, je pense qu’il serait intéressant de se pencher davantage sur ce qu’apportent ces innovations. Car avec ces nouvelles formules, un cap a été franchi. Allez un peu retour sur le passé, en passant par ce qu’offre le présent et nous réserve l’avenir !

Et ça, c’était avant

Eh oui avant de trouver du vernis naturel doré ou blue jeans porté par des top models à la Fashion weeks ou des mains de bloggeuses sublimées, il y avait un vernis à l’eau. Déjà juste le nom faisait penser à un produit pour petite fille. Et le résultat aussi : une couche transparente, plus la galère de devoir s’équiper d’un dissolvant spécial pour oter le tout. Rappelez-vous mon test du vernis à eau Aquarella en 2010.

Et puis à l’instar du secteur du soin de la peau, les vernis commencèrent à être « sans ». Sans quoi ? Sans ces substances chimiques pas très sympathiques du tout pour notre santé. Dans le top 3 des ingrédients cancérigènes, on trouve le toluene (un solvant pour faire glisser le vernis), le formaldehyde (de la résine pour durcir) et enfin du DBP (un phtalate plastifiant, désormais interdit).  On trouve donc maintenant sur le marché beaucoup de vernis 3 Free. Parmi eux, bien des marques venant des US comme les vernis naturels Butter London découverts en 2010 : couleurs magnifiques, superbe tenue…

Puis vinrent les 4 Free (sans la résine de formaldéhyde, qui augmente l’adhérence) et les 5 Free (sans le camphre synthétique). Mais voilà si on sait ce qui est enlevé, on ne sait jamais trop par quoi c’est remplacé mais aussi ce qui demeure dans la formule. Allez décrypter la liste des ingrédients d’un vernis…vous aurez l’impression de vous retrouver au rayon peinture chez Casto. Votre oeil sera plus attentif aux variations de couleur et de prix dans la rayon qu’à autre chose.

Nous voilà donc en plein 2010… le vernis explose et booste les ventes un peu moroses de la cosmétique. On craque pour la couleur, pour les effets (le craquelé, le magnétique….), on se prend à être une artiste (la manucure inversée, la  manucure bicolore…). Euh, ben le naturel pourra attendre car qu’est-ce qu’on s’amuse !!! Cependant, le zoom fait sur les vernis soulève bien des questions, tant sur la profession (voir mon article sur la manucure express) que sur l’hygiène et la santé. Et côté santé, inhaler les effluves du vernis est dangereux et le porter ne l’est pas moins car les substances peuvent traverser l’ongle et atteindre le métabolisme (dixit un spécialiste ici). Et pour rajouter une couche, voilà que j’apprends d’une practicienne que l’utilisation répétée d’huiles essentielles sur une main manucurée provoquerait une réaction nocive, expliquant pourquoi des masseuses ne porteraient pas de vernis.

En 2011, un 1er vernis cosmebio avait été lancé sous la marque So’Bio Ethic sur le marché mais après avoir reçu pas mal de critiques de consommatrices est reparti en labo. Il y est toujours…ou pas. On était donc archi prêt pour une innovation qui vienne réinjecter de la naturalité et s’inscrive dans le développement incroyable et fun du vernis. Bref, un vernis capable de clouer le bec aux plus sceptiques : « ça ne tient pas » « c’est moins rapide à sécher » « on trouve pas la même couvrance et brillance »…

Cocorico

Ben oui, il faut quand même le dire. Les 2 nouvelles marques naturels qui ont bouleversé et vont continuer à le bouleverser sont le fait d’équipes françaises.

Alors quoi de neuf dans ces vernis naturels ?

  • Du naturel pour beaucoup. Kure Bazaar déclare une formule contenant jusqu’à 85% d’ingrédients d’origine naturelle. UNE Beauty joue la transparence totale avec un % des ingrédients clairement indiqué au dos des flacons et nous l’explique : les pigments minéraux utilisés pour conférer la couleur plus ou moins foncée à la base transparente commune doivent passer par un bain chimique pour passer de l’état solide à liquide. Conséquence : on ne peut pas tout se permettre dans le naturel en termes de couleurs si on veut offrir un niveau élevé de naturalité.

vernis naturels Une Beauty 30ansenbeaute1 510x680 Les vernis naturels d’hier à aujourd’hui

  • Des résultats. Une tenue qui n’a rien à envier aux vernis traditionnels, même sans base ou top coat. Des pinceaux adaptés (mention spéciale au pinceau XXL de Une Beauty) pour une application facilitée, une brillance incroyable (re-mention spéciale à Une Beauty), une couvrance nickel…

vernis naturels Une Beauty 30ansenbeaute 32 510x680 Les vernis naturels d’hier à aujourd’hui

  • Le plaisir…il débute par le fait de ne plus devoir quitter la pièce qu’on partage avec son homme ou ses collègues car le vernis naturel n’empeste pas, ou en tout cas bien moins. Le plaisir d’un flacon élégant. Le plaisir de prendre soin de ses mains en n’ayant pas mauvaise conscience pour soi mais aussi son bébé quand on est enceinte. N’est-ce pas les Mum-to-be ?

Un bémol ?

Si c’est une petite révolution, elle ne va sans doute pas faire complètement changer les habitudes. D’une part en raison de sa distribution limitée aux spots bio physiques comme online. D’autre part, à cause de son prix (16€ le flacon Kure Bazaar, 12.90€ le vernis Une Beauty). Évidemment si on compare ces vernis de qualité à des vernis vendus dans le réseau sélectif, le prix reste tout à fait convenable. C’est juste que les personnes qui font une grande consommation de vernis, tels que les nail artists, sont aussi bien attentives au prix des nombreux vernis achetés ci et là. Aussi en interrogeant certaines d’entre elles, force est de constater que le vernis naturel n’est pas une préoccupation ou un sujet très intéressant…même si elles sont les 1ères populations à risque, avec les professionnels du secteur, puisqu’en contact permanent avec ces solvants de synthèse. Les marques naturelles ont encore du chemin à faire pour sensibiliser et démocratiser l’usage de leurs vernis.

Vivement d’ailleurs les nail spa naturels de A à Z…on y viendra car d’autres innovations arrivent comme du dissolvant 100% naturel et des kits de manucures/pédicures brésiliennes sans eau. Je vous en parlerai dans de prochains posts !

Alors tentées par le vernis naturel ou encore sceptiques ?

loading Les vernis naturels d’hier à aujourd’hui hellocoton Les vernis naturels d’hier à aujourd’hui

6 commentaires

  1. Perso, je suis totalement tombée sous le charme des Scotch Naturals, même si l’application n’est pas aussi simple qu’un vernis traditionnel. Maintenant, je dois quand même utiliser mon stock de vernis, donc le naturel, c’est une semaine sur deux :) Bisous Chris ^^

  2. ah oui! ça fait du bien des vernis naturels! je te propose de voir le lien sur une autre marque de vernis:
    http://www.avril-beaute.fr/ongles/376-vernis-a-ongles-vermillon-n-33-3662217001033.html

  3. pour bien sûr, même si on n’arrivera jamais à faire tout juste avec la cosmétique, on peut faire des petits efforts par-ci par-là! merci pour ce topo bien complet!

  4. Si je devais craquer pour l’un de ces vernis ce serait le C05 quoi que le C23 est pas mal !

  5. Les vernis scotch naturel sont super. Aucune odeur et une très bonne tenue!Jje vais vendre tout mes autres vernis!

  6. merci pour cet article qui pour une fois propose de regarder un peu le côté innovant et l’intérêt de ces nouveaux vernis.

    Même si je pense qu’ils ont du enlever les produits problématiques leur composition reste dans les grandes lignes la même. En leur écrivant que j’étais étonnée de voir les mêmes ingrédients la réponse a été un peu surprenant quoique logique « nos ingrédients sont bien les mêmes, la molécule ne change pas, ce qui change, c’est l’origine des matières premières » autrement dit du végétal au lieu du pétrole.

    Quid de la différence niveau santé alors? j’attends personnellement encore des réponses et d’ailleurs j’ai été assez déçue de la tenue des Une qui sont super niveau application et brillance mais la tenue par contre est encore moins bonne que les vernis à base d’eau…

Laisser une réponse