Un bol d’oxygène pour ma peau

kit-coup-d-eclat-karin-herzog-30ansenbeaute

Même si je vais me rapprocher de mes montagnes cet hiver,  je ne vais pas prendre beaucoup d’altitude tout de suite. Nourrisson à mes côtés oblige. Pourtant l’oxygène a de sacrés vertus sur la peau, et c’est une marque suisse qui l’a intégrée dans ses formules dès les années 70.  Je ne connaissais pas l’histoire de la marque, juste qu’elle était implantée pas très loin de Lausanne et j’imaginais qu’elle était comme bon nombre de marques anti-âge suisses née d’une volonté de faire un business bien juteux autour du sérieux de la cosmétique suisse et des éléments naturels favorables (l’eau des glaciers, les plantes, etc.).

Elles sont nombreuses, n’est-ce pas avec leur packaging un peu dadame, leur parfums qui le sont tout autant, leur prix explosif et leur petite croix. Mais voilà, en voulant en savoir plus sur cette marque j’ai découvert une histoire et surtout le parcours passionnant d’un homme roumain qui avait plusieurs cordes à son arc, et qui, de la musique, en passant par la médecine et la mise au point de machine d’aide respiratoire à la rencontre d’une esthéticienne, a fait de ses origines, de son expérience et de son amour pour sa femme un mélange qui a donné vie, en Suisse, dans les années 70 à la 1ère émulsion qui encapsule de l’oxygène, pourtant élément volatile, et surtout améliore la qualité de la peau.

L’oxygène dans la cosmétique, ça vous dit quelque chose ?

Les vertus de l’oxygène pour la peau ? On peut en deviner certaines, d’autres moins. En voici donc une liste :

  • efficacité désinfectante
  • au contact de l’hydrogène, permet de créer des molécules d’eau et d’hydrater
  • transport des actifs mieux que d’autres vecteurs très connus
  • augmentation de l’effet de certains actifs anti-âge, comme la vitamine A
  • action assainissante permettant de ne pas ajouter d’agents conservateurs

Un soin à l’oxygène n’est pas un soin comme les autres et requiert quelques gestes particuliers :

  • on n’applique pas ces produits en massant mais avec un pinceau
  • on fait attention de ne pas mettre de produits sur ses cils/sourcils/cheveux au risque de voir l’oxygène les décolorer
  • on n’est pas pressée de les voir pénétrer car ils prennent plus de temps pour être absorbés par la peau
  • on peut ressentir à la fois fraîcheur et picotements à leur contact (du fait du passage de l’oxygène de l’état liquide à l’état gazeux)

Le kit coup d’éclat

J’ai testé le kit éclat de la marque regroupant dans une trousse transparente du gel nettoyant, du gommage Mild scrub et du masque à l’oxygène Essential Mask ainsi que les accessoires pour une application et un nettoyage parfaits.

La particularité du gel est de ne pas contenir d’eau mais des huiles, rendant possible d’absorption des impuretés. On le chauffe au creux de la main, on l’applique sur tout le visage et avec une serviette chaude, on rince. Peau nette garantie !

Le gommage se veut doux mais efficace. Personnellement je n’aime pas les gommages à grains fins. Là, je trouve que c’est équilibré. Par contre, j’ai toujours du mal à bien enlever avec la « silk towel » l’excédent de marbre blanc…dont certaines particules très fines restent encore collées à ma peau même après un bon nettoyage.

Le masque à l’oxygène est plutôt rafraichissant et garde sa texture « liquide » tout au long de la pose. Cette dernière ne doit pas excéder 10 minutes.

J’aime bien utiliser ce kit le samedi matin et faire mes 3 soins d’affilé, avec la sensation d’une peau nette et éclatante au final. Les textures sont assez agréables, proches de ce que l’on peut trouver en institut…un peu « gomme ». L’odeur est ok, mais pas transcendante. Hormis le prix (115€ le kit en vente sur le site Karin Herzog), le frein à son utilisation régulière serait la sensation d’utiliser des produits un peu trop « techno » et pas assez proches de la nature. Maintenant, il est tout à fait compréhensible que ces produits n’intègrent ni sensorialité ni trop de naturalité pour ne pas rendre le concept et sa perception trop « hybrides ». Mais les marques de luxe « expertes » comme Crème de la Mer ou La Prairie parviennent à réunir discours, technologie et vrai plaisir dans l’utilisation sans que l’un nuise aux autres.

En tout cas, je suis très contente d’avoir via ce test pu mieux connaître les fondements de cette marque, les bénéfices et les rituels. Et je suis curieuse de voir comment le marché français déjà bien occupé par des marques « expertes » peut accueillir une marque suisse aux côtés notamment de La Colline et Valmont qui ont déjà leurs quartiers d’Opéra à Rivoli. A suivre !

loading Un bol doxygène pour ma peau hellocoton Un bol doxygène pour ma peau

2 commentaires

  1. nidlNm gclzwqaunhsy

  2. yTpte4 ztfhzoowpjmi

Laisser une réponse