Sans fard et sans reproche, de l’ado à la jeune maman

30ansenbeauté sans fard

Quelle bonne idée a eu Anne-Lise de lancer ce défi sur la toile. Ce défi, des actrices et des tops quadra l’ont déjà relevé dans ELLE il y a 2 ans et demi, avec notamment Sophie Marceau, Monica Belluci et Eva Herzigova. Sans parler de MUFE et son casting HD sans retouches. Ces campagnes ne sont pas inutiles quand on sait l’impact qu’elles peuvent avoir sur les femmes, et en particulier les adolescentes dans la construction de leur identité et de leur féminité. Je me souviens avoir été à cet âge là très sensible aux images véhiculées par la presse féminine. Et à l’époque, les images n’étaient pas aussi photoshopées qu’aujourd’hui ! 20 ans après, j’ai réussi à prendre de la distance mais ce fut un long chemin, surtout quand on s’intéresse très jeune de près à la beauté !

Dès mon entrée au collègue, je suis devenue une grande consommatrice de magazines féminins, pour adultes comme jeunes filles en fleur, et je collectionnais les brochures des collections makeup et parfums des grandes marques. Voulant ressembler aux mannequins dont le régime vanté se résumait à une pomme verte par repas, j’étais obsédée par mon poids au point de me monica b elle Sans fard et sans reproche, de lado à la jeune maman peser chaque jour ! Et il n’était pas rare que je me mettais, sans que personne ne le sache, au « régime » quand mon poids variait un peu trop à mon goût…Cela a duré plusieurs années jusqu’à ce que je me concentre sur un autre objectif : réussir mes études. Aujourd’hui, je trouve ça complètement fou mais à l’époque, que voulez-vous, j’avais mes modèles. Ma maman super mince, la Madonna control-freak, les tops comme Christie, Linda et Kate ou encore les Miss Ok.

Toutes ces filles à succès qui concouraient ou tenaient le haut de l’affiche me semblaient si minces. Leur taille et leur poids étaient clairement communiqués sur le magazine…et moi, je me comparais à cela. Sans avoir le recul nécessaire pour apprécier mes mensurations, mes formes…Sans non plus avoir le message « Aime-toi comme tu es » qui est véhiculé dans beaucoup de pubs aujourd’hui. C’est vrai que certaines campagnes peuvent sembler très opportunistes avec ce type de signature, mais si elles peuvent redonner confiance en soi grâce à l’attitude bienveillante des actrices, des top models ou encore des bloggeuses comme Babillages envers leur corps, c’est toujours ça de gagné.

Le maquillage a toujours été pour moi un plaisir quotidien, jamais une contrainte. Il a été aussi un allié pour cacher des imperfections, comme des grosses tâches brunes ou des boutons. Sortir sans maquillage, cela m’arrive fréquemment. Surtout l’été, quand on a bonne mine, le teint plus éclatant. Ou le matin, quand je suis à la bourre pour aller à la crèche. Ou le week-end quand je suis en mode « off-relaxation ».

J’aime la sensation de peau nue sans maquillage. Une peau qui respire. Je dirais presque d’une peau qui doucement vieillit. En devenant maman, on prend en pleine face conscience du temps qui passe, et pire, de la mort. Plutôt que de redouter le moment où ma fille me traitera de vieille chnoque has been avec mes bouclettes quand elle sera ado, je me vois rêver de mon rôle de grand-mère avec une belle chevelure blanche et un visage qui aura l’empreinte du temps et de la sagesse. Et qui ressortira ses vieilles photos du blog avec un brin de nostalgie, mais sans regret aucun icon smile Sans fard et sans reproche, de lado à la jeune maman

loading Sans fard et sans reproche, de lado à la jeune maman hellocoton Sans fard et sans reproche, de lado à la jeune maman
Par dans Récits de beauté le 12/12/2011

12 commentaires

  1. Bravo! Un grand « BIG UP » pour cet article!

  2. Bravo ! j’ai relevé le defi hier pour ma part mais ton article m’a vraiment touché, très très bien écrit. Bonne journée ;)

  3. Super avec le texte associé…. je vois qu’on a vécu en partie les mêmes choses ;-) j’ai un peu d’avance sur la maternité (et moi c’est terminé) et j’aimerai malgré tout retrouver mon corps d’avant, mais plus je « vieillis » et plus j’accepte sereinement les choses ;-)

    bonne journée

  4. J’aime cette initiative :) . Je ne sortirais pas tous les jours sans maquillage, mais c’est souvent le cas en vacances, le week-end… On se réconcilie avec son image d’une certaine façon.

  5. bel article ! moi aussi le week-end c’est un peu relâche, le dimanche c’est no make-up, j’ose sortir visage nu et je me fiche pas mal de ce que les autres peuvent penser, mes enfants me disent tous les jours que je suis belle et ça me fait le plus grand bien :) et oui la maternité a fait évoluer mon raisonnement moi aussi, mon corps s’est transformé et je ne suis plus tout à fait la même qu’avant,

  6. Je suis absolument contre les retouches photos (sauf dans le cas de la photo d’art ou publicitaire…mais il faut que cela soit mentionné) quant au défi qui fait florès sur le web, je le trouve amusant mais sans plus…
    A mon avis, personne ne subit de pression pour se maquiller -je ne dirais pas la même chose de l’ultra minceur et des comportements aguicheurs que l’on incite les plus jeunes à rechercher – et des personnalités comme Jane Birkin ou sa fille Charlotte ont montré que sans être sophistiquée on pouvait être séduisantes, tout est une question de style !

    Je ne sors jamais sans être maquillée, évidemment ce que je porte varie beaucoup et en plein été ça ne sera peut-être qu’un peu de mascara et un baume à lèvres, mais je trouve qu’il est agréable pour moi, et poli pour les autres, d’être aussi soignée que possible…c’est mon vrai moi, je suis comme ça ! Pas d’angoisse face au vieillissement, on peut vieillir avec grâce, je le sais.

    Bises !

  7. Tu es très belle sans maquillage, finalement ça change assez peu de quand tu es maquillée ;) Et tu as raison, la maternité fait qu’on s’assume davantage, sans doute parce qu’on a moins le temps de regarder ses défauts dans le miroir ;)

    Je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau, et pourtant mes cheveux sont moches et je commence à avoir des rides… C’est la vie, tout simplement !

  8. J’aimais beaucoup l’idée de ELLE, et je trouve très bien que les blogueuses la reprennent. J’ai passé ce cap du no make-up avec l’arrivée de mon premier enfant, j’avais 22 ans. Le fait de devenir maman, et de voir forcément, je pense la vie d’une façon différente. J’en ai presque 30 aujourd’hui et un bébé de plus et je me sens très bien même si depuis quelques années, mon visage commence doucement à changer.
    C’est bien de rappeler que les vrais valeurs de la vie sont aussi ailleurs.

  9. Un post très juste, je ressens exactement la même chose que toi. Le parcours a été plus ou moins long pour moi, de mes 16 à 23 ans. Et maintenant, je suis enfin en paix avec moi-même !
    Tu es superbe sur ta photo. Et cette coupe, je ne m’en remets toujours pas : tu es belle !

  10. Un beau texte rempli de sagesse ! Pour le maquillage c’est chouette d’alterner, tout comme pour les coiffures… C’est avec des petits changements qu’on se fait plaisir !

  11. super sympa cet article encore!
    moi j’ai deja les cheveux blancs
    xxo
    ps: ca y’est jai enfin tire mon lait pour la 1ere fois (hier!!!)

  12. @Cerise: merci !
    @Carohebdo : c’est chouette que tu aies aussi relevé le défi. Je suis allée voir et tu es très joli au naturel !
    @VesperL: ah mais c’est pour cela que je me considère comme jeune maman, j’ai encore quelques années avant de voir venir les autres signes/marques :)
    @Londoncam: oui, et ce qui est drôle, c’est quand on te dit « ah mais, tu t’es pas beaucoup maquillée aujourd’hui » alors qu’on ne porte rien !
    @beautyinthecity: oh la la, les déclarations des enfants! C’est si touchant et si puissant !
    @Paddychat : tu as effectivement raison, la pression du maquillage n’est pas la même que sur la minceur. J’ai élargi le sujet, même si au fond les pratiques de retouches concernent tous les segments de la beauté. On a récemment vu des petites filles maquillées à outrance dans un magazine mode. Était-ce de l’art? L’expression d’une tendance (les fillettes seraient plus précoces)? Même si je serai heureuse de partager cette passion avec ma fille, j’espère qu’elle ne voudra pas jouer les grande dames trop tôt :) L’enfance est si précieuse !
    @annouchka: c’est sûr et peut-être avons-nous raison de voir les choses ainsi, car si on tient jusque 80/90 ans, on a le temps de voir les rides s’accumuler. Si la vie nous sourit, alors elles ne devraient pas gâcher la fête.
    @Audrey V : tout est question d’équilibre au final. On peut s’accommoder de quelques kilos de trop et des quelques rides. Maintenant, comme le dit Paddychat, aussi bien pour soi que pour les autres, c’est important de s’accorder ce soin et cette attention, aussi futiles peuvent-ils paraître face aux exigences de la vie.
    @Babillages : c’est aussi ça la bouclette, faire parler sa vraie nature ! merci en tout cas
    @Xtinette : le maquillage est vraiment un plaisir quand il devient un jeu. On a entre les mains des palettes de couleurs, des brosses de mascara aux effets divers, des rouges mat ou brillants…tellement de possibilités de looks différents ! Si on l’entrevoie comme une obligation, alors cela se verra certainement comme tel sur le visage.
    @paristempslibre: et que décides-tu face à ces cheveux blancs? les teindre, les garder ainsi? Félicitations en tout cas pour ce pas en avant ! biz

Laisser une réponse