Patyka, une touche de luxe dans un monde de bio

Visuelpatikaalex1

Il est parfois drôle de s’apercevoir comme certaines marques de cosmétiques sont,  parfois bien malgré elles, associées à des moments très forts de la vie. Ainsi la marque Patyka représentera toujours pour moi un délicieux lait pour le corps, offert le soir d’une première au théâtre. Par une amie comédienne tout aussi terrifiée que moi. Autant dire que Patyka m’évoquera à jamais une senteur délicate et surtout réconfortante perçant parmi un mélange détonnant d’adrénaline, d’odeur de poussières de planches et de rideaux.

Neuf ans après, où en sommes-nous ?

Étant restée sur cette image nostalgique,  je n’avais pas vraiment suivi l’évolution de la marque. Et pourtant… c’est qu’elle en a fait du chemin cette petite trouvaille depuis la confidentielle boutique, où ce flacon de verre adorablement rétro avait été déniché en septembre 2002 :  du packaging jaune tutoyant la grande distribution  jusqu’à son tout récent relooking, proche du retour aux sources et de son fondateur Philippe Gounel.

Car l’idée de départ de Patyka était de rejoindre l’univers du luxe et des produits biologiques, ces deux univers séparés se rapprochant selon lui de plus en plus. Le luxe produisant surtout des produits de synthèse, il y avait donc un créneau à prendre. Je ne vous fournirai pas ici un historique de la marque, mais il est intéressant de constater que la société s’est d’abord développée en Asie, très friande de nouveautés technologiques en cosmétiques.  Et dans un même temps aux États-Unis, bien que la demande là soit plus axée sur l’esthétisme, c’est-à-dire les bains ou les soins de façon plus globale.

C’est donc portée par le succès de la gamme Biokaliftin que la marque s’est  développée en Europe.  Avec le succès que l’on sait.

Visuelpatykaalex2bis 510x424 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bio

Aussi  si vous désirez faire votre petit effet auprès de vos copines ou lors de vos soirées beauté, lorsque l’on évoque la marque Patyka, n’oubliez pas de retenir ceci :

Patyka s’engage

Le papier d’emballage est issu de déchet de chanvre. Il n’y a pas de point de colle, donc pas de solvant. L’encre est végétale et chaque packaging est plié à la main. Le bilan carbone n’est pas oublié, puisque les produits sont fabriqués en France, ou en Europe. Pas de tests sur animaux, et 1% du chiffre d’affaire est reversé à des ONG soutenant des projets écologiques.

Patyka c’est un peu compliqué peut-être ?

Ce n’est pas parce que c’est bio que ce n’est pas élaboré.  Ici on est presque dans un cas extrême. Deux gammes, certes, Absolis pour le quotidien et Biokaliftin pour l’excellence.  Mais une liste (très) longue d’ingrédients, comme des cires végétales, des huiles essentielles. L’hydrolat – l’eau de fleur d’oranger-remplace l’eau la plupart du temps. Si on simplifie. Car on peut aussi citer l’hexapeptide-11, les polysaccharides d’avoine, de l’acide hyaluronique, du squalane végétal, de la poudre de diamant…

Et les produits dans tout ça ?

En règle générale, l’odeur est très forte. Le packaging est charmant : lorsque l’on ouvre la boite, on imagine une fleur qui livre ses secrets. Ces quelques tests vous guideront peut-être.

Biokaliftin : L’Elixir nuit réparateur. 69€

Elixir21 150x150 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bioAu départ, je n’ai pas été séduite. De l’huile en sérum, en général, je n’adhère pas.  Et son parfum très fort m’a fait craindre une réaction allergique.

Oui mais voilà, malgré le fait que ma peau soit abimée par un rhume avec des zones fragilisées autour de la bouche et du nez,  elle ne réagit pas et même se répare en deux ou trois nuits. Avec un bel éclat au réveil. J’adhère à 100% !

Absolis : Lotion visage à la rose. 28€

Abs250lotionVisageRose 150x150 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bioElle est censée être préconisée pour peaux sèches. Autant le dire, elle est très astringente.

Elle me donne un bel éclat sur l’instant,  puis me fait rougir !

Convaincue malgré tout de ses qualités, je la garde pour l’été et ses excès de sébum.

Absolis : Lait démaquillant à la rose. 24€

Abs250demaquillant2 150x150 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bioRien à signaler. Ni trop gras, ni trop peu.  Il démaquille très bien,  j’ai même vérifié avec de l’eau micellaire et il ne restait pas une trace de fond de teint.

L’odeur est délicate. La tolérance bonne. Le prix à peu près correct. Un très bon produit.

Absolis : Lait pour le corps Néroli. 35€

Abs250LaitNeroli2 150x150 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bioLa déception.  La formule a changé. Je n’aime pas la texture, trop épaisse, limite pâteuse à mon goût.  La pénétration n’est pas très rapide. Il laisse un léger film collant sur la peau.

L’odeur est trop forte et masque mon parfum. Pourtant l’hydratation est bonne. Copie à revoir.

Absolis : L’Huile absolue. 45€

Abs50HuileAbsolue2 150x150 Patyka, une touche de luxe dans un monde de bioUne huile sèche très agréable, non grasse, laissant un film velouté sur la peau. Bonne tolérance.

Donc un bon produit, pas pour autant inoubliable.

Encore une fois, mon bémol :  l’odeur est très forte pour le visage. Je réserve cette huile pour la nuit ou le corps.

Et vous avez-vous déjà découvert Patyka ? Quels en sont vos produits préférés ?

Boutiques : Printemps Haussmann, Italie, Nation

Nickel Spa, 48 rue des Francs Bourgeois, 75013 Paris

Boutique By Terry, 10 avenue Victor Hugo, 75016 Paris

Sur le web : www.mademoiselle-bio.com / www.cosmaterra.fr

loading Patyka, une touche de luxe dans un monde de bio hellocoton Patyka, une touche de luxe dans un monde de bio
Par dans Tests soin du visage le 31/01/2011
Tags :

10 commentaires

  1. Je n’ai jamais testé cette marque, mais c’est vrai qu’elle est très tentante :-)

  2. Je suis fan de leur lait pour le corps Neroli mais je le garde pour l’été, et je ne mets pas de parfum parce que c’est vrai que l’odeur tient bien.
    J’aime bien aussi leur huile absolue parce qu’elle n’est pas grasse et pénètre bien, ainsi que le sérum pour les yeux.
    Dommage que ce soit si couteux !

  3. @Montaw: tu devrais définitivement te laisser séduire, c’et un vrai coup de coeur.
    @MissGiny: ah toi tu aimes le lait pour le corps? Comme quoi… C’est vrai sinon que cette marque se situant dans un créneau luxe, les produits sont un peu cher.

  4. Je n’ai encore pas essayé les produits de cette gamme mais j’avoue que je suis tentée.Et par la formule et par le packaging :)
    Dommage pour les odeurs trop forte et tes petites déceptions… j’irais voir ça de plus près ceci dit !

  5. Hum, j’avoue que je ne comprends justement pas du tout le chemin parcouru par cette marque, je ne le trouve pas très cohérent. Il y a peu, comme tu l’écris dans l’article, on trouvait ces produits dans des parapharmacies et grands magasins (Monoprix du moins), dans un emballage jaune vert flashy à un prix bien inférieur (divisé par 4). Ce repositionnement brutal me laisse perplexe, même si je suppose que le packaging n’a pas été le seul à changer pour « justifier » la hausse de prix.

  6. @Fanny: Tu sais les odeurs… C’est aussi moi qui y suis très sensible… la marque reste mon chouchou du moment!
    @Melba11: je crois qu’ils ont vraiment tout repensé, y compris les formules pour se rapprocher du positionnement de la gamme au départ… cela doit être bien plus onéreux pour la marque!

  7. Comme toi, je ne suis pas convaincue par le lait pour le corps. Je suis obligée de m’acharner pour qu’il pénètre la peau correctement. Quant à l’odeur (le mien est au raisin blanc), bof bof aussi.

  8. @Elodie : Oui décidement ce lait est vraiment très épais, ce n’est pas agréable. Et comme le matin je n’ai pas une minute de trop, je n’ai pas le temps de le faire pénétrer! C’est mon lait des dimanches…

  9. Une bien jolie histoire autour du premier contact avec la marque Patyka, comme la marque a elle aussi une bien jolie histoire.
    Après s’être merveilleusement réinventée l’année dernière, je crois même savoir qu’elle prépare des surprises et des nouveautés pour la fin d’année. Une affaire à suivre !

Laisser une réponse