Pulpe de vie : interview-bilan fruitée avant le salon Beyond Beauty

P1019535

Lancer une marque bio en pleine crise alors qu’on est au chomage, c’est un sacré défi. Julie, une trentenaire qui a roulé sa bosse dans plusieurs pays, a créé dans la région PACA avec une amie d’enfance les cosmétiques de ses rêves mais aussi à son image. Elle peut être fière de Pulpe de vie : ses produits sont super bien exposés au Beauty Monop et autres magasins bio, elle a reçu de la presse et des blogs un bon accueil car ses produits fruités séduisent par leur gaité!

Avant de la rencontrer parmi les exposants du prochain salon de la beauté Beyond Beauty, un petit retour s’impose sur ce parcours et les perspectives de cette gamme sympa. Avec une petite revue de produits que j’ai testé en region PACA pendant mes vacances.

Mars 2009, Pulpe de vie naît après. Un an 1/2 après, comment se porte la Ruche? Pensiez-vous arriver à ce stade?

En fait, nous avons commencé la livraison des produit que depuis fin mars. Nous avions quand même un plan ambitieux et prévu un démarrage fort (nous avions anticipé tous nos RDV commerciaux 6 mois avant livraison)

Le début est extrêmement agréable et prometteur car le potentiel clients est plus fort que prévu et ça nous donne plein d’espoir sur la croissance de Pulpe de vie !

Quelles sont les difficultés mais aussi les sacrés coups de chance que vous avez vécu dans votre création?

Le plus dur a été, paradoxalement de faire une marque vraiment française, comme trouver les ingrédients, les petits producteurs BIO de fruits français, les packagings etc. Toute cette recherche a mis beaucoup de temps et pris beaucoup d’énergie. On voulait absolument verrouiller l’origine et la traçabilité des produits.

Il ya beaucoup de bonnes ondes sur le projet depuis le début ; comme si  notre enthousiasme était communicatif, les gens y croient et nous aident ! Globalement nous avons pour l’instant une bonne étoile.

En 2008, la crise éclate, vous êtes consommatrice de bio et vous vous dites: « je veux sortir de ces produits bio un peu tristes ». En 2010, l’image des produits bios a bien changé. Que vous dites-vous du marché du bio maintenant? 

Oui l’image change. Le bio devient une vraie tendance de fond et non pas de mode. Le bio devient plus plaisir pour être plus facile d’accès.

Notre stratégie est de rendre accessible le bio, le « démocratiser », d’être une clé d’entrée sur le nio : d’où les parfums gourmands ( pas lourds) , les packagings pleins de vie et de couleur et le fait de ne pas avoir d’huile essentielle.

Nos prix inférieurs à 25€ TTC contribuent aussi à faire de Pulpe de Vie un achat plaisir, d’impulsion.

Votre packaging et votre typographie font penser à l’univers fun et décalé d’Innocent et de Michel & Augustin. L’agroalimentaire a-t-il été source d’inspiration pour l’identité visuelle, en plus de l’être pour la formulation?

Oui j’aime cette marque et leur manière d’être simple accessible, sans prise de tête :  de la qualité mais aussi du rire, de la vie…

Néanmoins on a eu beaucoup de sources d’inspiration ( alessi, pylones, benefits, lollipops …).

Vous déclarez respecter la saison de récolte. Verra-t-on alors des cosmétiques saisonniers chez Pulpe de Vie?

On adorerait mais on verra plus tard !

Aussi les fruits récoltés en région PACA sont frais. Avez-vous déjà pensé à commercialiser Pulpe de vie fabriqué à base de produits  »frais », comme une crème smoothie qu’on trouverait au rayon frais d’un supermarché?

C’est une bonne idée de stretching de marque. Mais c’est un autre métier.

Quel est votre bestseller? Pourquoi pensez-vous qu’il plait autant?

Le masque gommage sucré frappé : car c’est un 2 en 1 ce qui est encore peu répandu. Il est très ludique : se transucre frappe pulpe de vie Pulpe de vie : interview bilan fruitée avant le salon Beyond Beautysforme en lait quand on le rince.

Le bon rapport qualité prix : 19,50 € pour masque ET gommage avec 94% de d’ingrédients bio, 99,8% d’ingrédients naturels (le maximum de la catégorie)

Mais surtout la qualité est au RDV : il laisse une peau très hydratée et purifiée.
Votre gamme semble pour le moment générique, pour des peaux relativement jeunes et normales. Pensez-vous vous attaquer à certains types de peaux ou c’est l’aspect ludique et gourmand qui primera toujours chez Pulpe de vie?

Oui bien sûr. Je suis convaincue que l’un n’empêche pas l’autre. On est drole et ludique mais serieux sur la qualité

Comment Pulpe de Vie va nous surprendre les prochains mois (nouveautés, etc.)?

Septembre et Noel seront des mois très riches. Preparez vous à decouvrir notre petit dernier … AMANT DU SOIR … Notre embellisseur de nuit … assez surprenant ….. ! .-)

Vous serez présente pour la 1ère fois au Beyond Beauty parmi les marques émergentes. Qu’attendez-vous de ce salon? Une expansion à l’international? La confirmation de votre bon démarrage?

Du salon Beyond Beauty, j’en attends beaucoup!  D’autres contacts sur la France – les independants mais aussi rencontrer les grandes chaines que je n’ai pas encore vus à date. Et  surtout surtout : l’ INTERNATIONAL !

Je passe aussi dans la compétition «  Beauty awards » : nous espérons de tout coeur gagner un prix ce qui nous aiderait à être encore plus attractif et crédible.

Et moi, Chris, qu’en ai-je pensé?

Au début, je me suis dit qu’utiliser les fruits dans la cosmétique et tirer de cette associationpulpe vie lumiere gourmande Pulpe de vie : interview bilan fruitée avant le salon Beyond Beauty bénéfices pour la peau et les sens, ce n’est pas nouveau (voir mon article ici). Donc le concept de base ne me semblait pas si original. Mais l’utiliser en bio avec les contraintes que cela impose, tant en sourcing qu’en formulation, et prendre un virage très ludique, est plus singulier.

Après avoir testé 2 produits (le fameux masque-gommage et le lait), je serais, je pense, la cliente idéale pour les soins plaisir de Pulpe de Vie, tels que le gloss, le masque-gommage qui est effectivement très sensoriel.

Par contre, le lait corporel Lumière gourmande ne m’a pas convaincue à 100%. Dans un tube souple et pratique d’utilisation, la texture pénétre vite. Son odeur aux agrumes est fantastique mais trop volatile, et surtout l’hydratation n’est pas suffisante. Reste l’effet nacré absolument charmant, qui peut gagner les faveurs des gambettes l’été. Mais si elles ont cumulé expositon au soleil et baignade, elles auront sans doute besoin d’une crème plus nourrissante.

Vous qui avez peut-être testé ces produits, quen avez-vous pensé ?

loading Pulpe de vie : interview bilan fruitée avant le salon Beyond Beauty hellocoton Pulpe de vie : interview bilan fruitée avant le salon Beyond Beauty

14 commentaires

  1. J’ai vu les produits en magasin mais pas encore testé, ils ont l’air pas mal!

  2. Belle interview… So m’avait fait découvrir la marque sur (dé)maquillages
    http://demaquillages.blogspot.com/2010/04/le-miel-les-abeilles.html

    Je trouve (agréablement) surprenant la façon dont les marques bio profitent de la crise. Leur communication est décalée sauce Michel et Augustin, elles insistent sur la saisonnalité et le made in France. Recette simple à réinventer :)

  3. Bonjour 30 en Beauté !

    J’ai été ravie de lire cet article car tu m’as fait connaître une marque qui me donne ultra envie ! Mêler efficacité et plaisir, j’aime ça !
    Je viens d’aller voir le site mais je n’ai pas très bien compris si ils livrent en Belgique et comme je peux payer (je n’ai pas de carte bancaire, ni de chèque, je peux payer via PayPal ou virement bancaire). Est-ce que tu sais me répondre ?

    Je te remercie de cette fabuleuse découverte ! J’ai hâte de tester les produits (en espérant que je le puisse) !

  4. @SGWoman: pas mal de choses sont tentantes dans ces produits: l’emballage, le nom, les ingrédients, la positivité aussi !
    @theGreenwasher: merci pour le link, j’étais passée à côté. C’est toujours chouette de voir une marque bio se faire une place parmi les grandes en magasin. Maintenant, est-ce que leur croissance sera durable? J’ai quand même peur de l’achat d’impulsion sous effet mode/plaisir…A suivre donc!
    @Mary: coucou à toi et bienvenue ici! Ne travaillant pas pour cette marque, je n’ai pas connaissance de leur mode de livraison mais peux me renseigner auprès de la fondatrice. Je te redis donc!

  5. C’est vrai qu’il y a un peu de Mich et Augustin dans le packaging. Et si il y a le même punch, alors je dis oui ! Petite remarque sur la forme.

    C’est très joli tes fonds roses pour les questions mais du coup, on lit moins facilement les réponses que les questions je trouve.

  6. C’est vrai qu’il y a un peu de Michel et Augustin dans le packaging. Et si il y a le même punch, alors je dis oui ! Petite remarque sur la forme.

    C’est très joli tes fonds roses pour les questions mais du coup, on lit moins facilement les réponses que les questions je trouve.

  7. @isamonblogdemaman: merci pour la remarque. je vais essayer l’inverse pour voir!
    @mary: la fondatrice m’a dit que livraison possible en Belgique. Quant au mode de paiement, j’attends encore la réponse. A+ !

  8. J’avais aperçu ça sur (dé)maquillages, je suis très tentée. J’ai hate d’essayer le masque gommage. Je vais essayer de le trouver au Beauty Monop’!

  9. @jeanne: merci de ta visite. Tu devrais le trouver sans souci au Beauty Monop, sinon le site web de la marque propose aussi une boutique en ligne au cas où!

  10. Un très bon article, super intéressant, qui m’a donné une folle envie d’aller éplucher leur site! Je pense acheter ce masque sucré frappé, et pourquoi pas deux ou trois autres produits!
    Le concept de la marque me plaît beaucoup, et si j’en avais déjà entendu parlé sur certains blogs, je n’avais pas encore eu la réelle envie de m’y intéresser. Donc un grand merci à toi!

  11. @Clemence: super si cela a pu te donner plus d’informations sur cette gamme! Le masque sucré frappé est devenu mon rituel du samedi matin sous la douche :)

  12. Je partage entièrement votre avis sur le lait corporel : agréable, joli effet nacré, bonne odeur, mais pas suffisamment hydratant.
    Pour le masque-gommage (découvert chez Mademoiselle Bio), j’en ai fait un produit désormais incontournable de ma SDB. Une fois par semaine et l’effet est top! J’ai trouvé enfin le gommage qui me convient parfaitement. Quand j’ai un peu de temps je le laisse poser sinon je l’utilise en simple gommage avec un pschitt d’eau de rose. Ce sont de super produits gais, ludiques et très sains.

  13. @debee: le meilleur moyen pour ne pas l’oublier, c’est de le laisser ce petit tube au bord de la baignoire. L’odeur est vraiment rafraîchissante!

Laisser une réponse