Faire des mèches : casse-tête et casse-tirelire !

P1014591

Quelle bonne idée ai-je eu à 20 ans de commencer à me faire des mèches. Je m’étais fait convaincre par une coiffeuse  à Lille que voilà, un peu de blond rendrait mon visage plus lumineux.

Tant que Elisabeth se chargeait de mes mèches, pas de souci. J’avais même eu droit à un tarif étudiant, le bonheur.  Mais la galère a commencé quand j’ai déménagé et ai changé de salon. Et bon sang, qu’est ce que j’ai bougé : Londres, Lausanne, Annecy, New York, Paris…

À chaque fois, il a fallu réexpliquer au coloriste ce que je voulais, avec une photo à l’appui de l’étudiante que je n’étais plus. Voui, ce blond, capito ? Combien d’entre vous avez-essayé de montrer la couleur sur base de photo déchirée d’un magazine ? Et s’est sentie perdue devant le nuancier qu’on vous montrait en retour? Surtout qu’on nous dit que de toute manière, la couleur ne sera pas tout à fait comme sur l’échantillon, comme ça dépend du cheveu. Vous avez compris : soit on fait une confiance aveugle, soit on part en courant.

C’est bien connu, les coiffeurs n’en font qu’à leur tête et ne m’ont pas épargné. En plus de 10 ans d’expériences en mèches, j’ai eu le droit à…

-          Le blond trop blond, du genre cheveux cramés par le soleil

-          Le blond trop jaune, style je sors d’un tableau de Warhol

-          Le blond trop blanc, pour un super waouh contraste avec mes racines châtain. Trop féminin.

-          Les mèches à 50mm de la racine, donc archi visibles et super dégueu. Tu es bonne pour y retourner 3 semaines après !

-          Les mèches oubliées tout autour du visage. On oublie toute tentative de queue de cheval ensuite…

-          Les mèches qui tâchent tes fringues…mon meilleur souvenir, un col de vêtement tout décoloré au moment d’enlever le peignoir et la serviette, manifestement très mal disposées

-          Les mèches prolongées jusqu’aux pointes. Rien de tel pour éclaicir ce qui est déjà assez clair et abimer les pointes déjà fragilisées.

-          Les mèches trop épaisses. J’avais pourtant pas demandé une couleur, mais c’est avec un casque blond que je repars!

-          Les mèches trop foncées, car bon, il faut rester na-tu-relle. Et blafarde aussi pendant qu’on y est ! Merci de décider à ma place

-          Les mèches qui piquent. Entre la coloriste qui éternue toutes les 5 secondes et mes yeux qui pleurent, on confirme que c’est bien chimique. A quand le port du masque ?

-          Les mèches qui te font ressembler à une actrice de Star Wars version alu,  papier sulfurisé, ou version mouchoir.  Je confirme que c’est 0% écologique.

Pour moi, le succès des mèches tient à 50% à l’usage de bons produits (le bon mélange selon la base de nos cheveux, la patine, la tenue, l’effet sur le cheveu) et à 50% au professionnel (sa technique pour le choix des produits, la pose et l’évaluation du temps de pose, sa mémoire…). Quand on a trouvé les 2, on reste fidèle ad vitam aeternam. C’est si dur de trouver ce bon équilibre!

Mais n’oublions pas un détail de taille :  le prix. Si aujourd’hui j’ai la chance d’avoir trouvé le salon et la coloriste (au point de traverser Paris, de tout faire en fonction de son agenda, ses jours de pause, ses vacances…), je dois tout de même débourser une somme que je trouve sacrément salée. Mèches + shampoing (sans masque) + brushing : 165€. Gloups ! Et aucune carte de fidélité n’est proposée. Ok, j’ai le droit à mon fauteuil massant, mon thé à l’accueil et pléthore de revues à feuilleter, un accueil chaleureux…Evidemment j’en ai testé d’autres, bien moins chers et qui se disaient experts, mais au final, c’est toujours chez le roi du blond que je retourne, alias Dessange. Les mèches sont toujours nickels, évoluent bien avec le temps et nécessitent un refresh tous les 2 mois.

Pour me remercier de cette fidélité et de cet investissement, serait-ce possible de faire une carte  à points ? Ou de faire de temps à autre quelques gestes commerciaux (un masque offert tous les 3 rdvs) ?  Au lieu de toujours vouloir me faire dépenser plus à chaque passage (« Une manucure Mademoiselle ? » « Voici notre nouveau soin sans rinçage ! » ).brume divine polysianes Faire des mèches : casse tête et casse tirelire ! C’est à ce moment là que je regrette le coiffeur de proximité, celui qui est à la base un vrai commerçant, avec qui tu papottes pendant des heures et t’offre un stylo à Noël.

Sinon pour dépenser moins, pourquoi ne pas opter pour les « mèches-maison »? Autant je suis fan de tester couleur et déco sur mes ongles de manière tout à fait éphémère, autant je ne suis pas douée avec les cheveux (ma sister confirmera de la fois où j’ai transformé ses longs cheveux en vrai escalier) et ne saurais pas du tout vers quel kit m’orienter. Comment savoir comment ses cheveux vont réagir? À la limite,un petit essai sur des cheveux naturels qui n’ont jamais subi de couleur ni de mèches peut valoir la peine, sans trop prendre de risque. Qu’en pensez-vous?

Ne me demandez pas ce que je fais pour entretenir les mèches. Je n’ai pas de produit spécifique et n’ai jamais trouvé de produit miracle sur le marché. Je préfére miser sur l’hydratation et la protection. Car, quelles que soient les mèches, elles fragilisent le cheveu. Et quand l’été est là, les cheveux ont d’autant plus besoin de protection. J’aime beaucoup la Brume Divine de Polysianes, pouvant aussi servir de (faible, SPF 10) protection pour cheveux que pour corps. L’odeur de monoï est tout simplement envoutante. Par contre, elle graisse tout de même les cheveux donc n’espérez pas garder vos cheveux tels quels avec utilisation. Je dirais donc qu’au-delà de protéger les cheveux, cette brume fait un parfait parfum de chevelure!

Que le mois d’août ne vous dissuade pas de faire des mèches: les salons parisiens s’apprêtent à vivre leur période la plus calme. Une bonne période pour tenter de négocier un forfait. Qui sait? Si le/la responsable du salon est là et pas trop mal luné(e) de ne pas être en vacances, on ne perd rien à demander dans un lieu qu’on ne connaît pas, non?

loading Faire des mèches : casse tête et casse tirelire ! hellocoton Faire des mèches : casse tête et casse tirelire !
Par dans Tests soin cheveux le 27/07/2010
Tags : , ,

11 commentaires

  1. ça fait un moment que je n’ai pas fait de mèche. Par contre il vaut mieux éviter d’en faire juste avant de partir en vacances car avec l’eau de la piscine elles peuvent virer. Mais je confirme, difficile d’avoir « les » mèches parfaites!

  2. @SGWoman: c’est aussi ce que je me disais les années précédentes, mais bon, fuyant pas mal le soleil et n’ayant qu’une semaine de vacances, mes cheveux ne vont pas trop souffrir. Et quand les racines te font un joli sourire, c’est qu’il est l’heure de s’occuper d’elles! J’étais en tout cas étonnée de voir le nombre de nanas au salon s’occuper de leurs mèches la semaine passée.

  3. Et oui, quand on est accro aux mèches… j’ai arrêté quelques temps, plusieurs fois, mais j’y reviens toujours – pas de mystère, oui ca éclaircit le teint ;)

    Après énormément de déménagements moi aussi, je crois que j’ai enfin trouvé ma perle :
    - je suis enceinte et ai voulu stopper les mèches dès que j’ai arrêté la pilule – ma coiffeuse a trouvé le moyen de me faire des mèches de ma couleur d’origine afin que mes mèches blondes déjà là ne me fassent pas un effet racine terrible… et 9 mois après, incroyable, on dirait juste que mes pointes sont dorées par le soleil !
    - elle me fait les mèches au peigne pour être sure que ca rend naturel… et je ne paie pas plus cher !
    - coupe + shampooing + mèches + brushing : 80 € ….

    Cette jeune coiffeuse a aussi l’heure de plaire à mon mari – elle coupe rapidement et toujours bien, papote un peu mais pas trop.

    Par contre désolée mais… c’est à côté d’Amsterdam, je ne suis pas sûre d’aider vraiment là ;)

  4. @cec: merci de ta visite. C’est très intéressant ce que tu racontes, en tant que femme enceinte. Avec quel type de produit et quelle marque (si tu sais) parvient-elle à reproduire ta couleur d’orgine? Et même si à Amsterdam, tous les plans beauté de cette ville m’intéresse car je pense y faire un saut à la rentrée :) Et ai une super amie qui y vit (et lit le blog)

  5. Je me fais des mèches aussi depuis quelques années et je pense qu’une fois que l’on a commencé, on ne peut plus s’en passer! J’ai la chance d’avoir trouvé MA coiffeuse aussi, J’ai toujours un tas de complément sur la coupe et les mèches. Et j’ai la chance car elle est beaucoup moins cher que toi (65€ soin compris, pour presque 3 mois de tranquilité). Le seul « souci » est quelle est en province, je dois donc attendre à chaque fois des vacances pour y aller! Elle sait donc à chaque fois quand je suis en vacances! :-)

  6. @emiliepicasso: j’avais aussi trouvé un bon salon à Lausanne, mais pour moi, c’est un peu loin et compliqué. Par contre, niveau tarif, ça restait cher. 65euros, c’est vraiment imbattable!!!

  7. Moi aussi une fois j’ai fait des mèches! Si, si! Brune comme je suis, j’ai cru au Père Noël a 22 ans. Vert c’était.Vert de vert, mais comment ai-je pu me faire avoir par un coiffeur a ce point! Ah, prétentieuse jeunesse….

  8. Ahhh zut non je ne connais pas la marque – mais je dois passer dans le coin aujourd’hui ou demain, je lui demanderai.

    Pour ton amie ou toi donc à la rentrée :
    Salon Cosmo
    Rembrandtweg 43
    1181 GE Amstelveen
    tel: 020-6419040
    La coiffeuse s’appelle Shera (à prononcer Shira)

    Facile d’accès depuis Amsterdam il y a pas mal de bus + le métro (ligne 52) + le tram (terminus du 5).

  9. J’ai tout lu hier soir et que c’est compliqué !
    Moi je n’ai pas ce problème, mes cheveux sont noir noir.
    Je n’imaginais pas à quel point ca pouvait être galère de trouver the bon coloriste.
    Malheureusement je peux pas beaucoup t’aider :(
    Bon courage :)

  10. @spassiongirl: oh mon dieu, vert! c’était exactement la raison pour laquelle j’ai hésité si longtemps avant de commencer. Mais crois-tu qu’avec tous les progrès faits, on puisse encore virer au vert aujourd’hui?
    @cec: oh c’est gentil d’avoir répondu!il semblerait que cosmo soit une chaine (cosmo.nl), non? Tu fais bien de donner le nom de la coiffeuse car ça compte énormément!
    @yoko: je ne sais pas ce qui est pire: une mauvaise coupe ou couleur???

  11. J’ai déjà eu droit aux mèches bondes/blanches (plus blanches que blondes d’ailleurs !) et aux mèches trop loin de la racine donc ton article me rappelle de mauvais souvenir ;)
    Depuis j’ai laissé tombé les mèches et je suis passé à la colo maison !

Laisser une réponse