La guerre des Cocos

La guerre des Cocos
0742c964c4fe4dcff0547ef36ef713da La guerre des CocosFan de Chanel, je suis. Je n’allais donc pas manquer une miette de ces films consacrés au fabuleux destin de Gabrielle.
À commencer par ce téléfilm, suivi du film d’Anne Fontaine. Le téléfilm m’avait vraiment émue, j’avais la même sensation qu’un excellent bouquin dont je voulais pas connaître la fin. Allais-je ressentir les mêmes émotions avec « Coco avant Chanel »? Ma réponse est: non. Pourtant, je ne vous déconseillerais pas d’éviter ce film si vous ne connaissez pas très bien la vie de la créatrice et si vous n’êtes pas passionnée de la marque, au point d’acheter le DVD du téléfilm. À moi tout de même de vous mettre au parfum en 5 étapes:35dec65544530cf897b29038a76b513a La guerre des Cocos

N°1: la performance d’Audrey Tautou est excellente. Même si le scénario aurait pu la rendre encore plus énergique, plus combative, plus dure aussi, elle incarne parfaitement les moments de liberté, d’ennui, de jouissance de cette femme de caractère. La ressemblance est frappante. Barbara Bobulova dans le téléfilm avait un côté plus fragile, plus « gauche » mais plus déterminé aussi!

N°2 : le film n’est pourtant pas long (1h50), il ne traite pas de certains moments clés de la vie de l’artiste (ses débuts de galère à Paris, la guerre, les moments de disgrâce pendant sa carrière…), mettant davantage l’accent sur la vie sentimentale de cette femme, qui n’a jamais vraiment voulu les montrer. Alors c’est long et c’est lent. Du Anne Fontaine, quoi! Déjà « La Fille de Monaco » me laissait sur sa faim, je ne suis pas étonnée du résultat…

N°3 : ok, nous n’étions pas là pour rêver mais pourquoi révéler une Gabrielle si peu passionnée par la mode?! Alors que le téléfilm montrait son envie de créer, son talent de couturière, son audace créative, sa foi dans ce métier, le film finalement nous dit que Gabrielle a choisit ce métier par défaut, juste pour être une femme indépendante et faire quelque chose de sa vie. Créer des habits était sa manière de se distinguer et de s’exprimer mais mince, elle avait du talent et le savait ! Dommage que ceci n’ait pas été suffisamment traité, et surtout par défaut.

N°4: si vous avez vu le téléfilm, c’est finalement qu’une pâle et maigre copie. Avec des dialogues très proches, des acteurs tout aussi charmants (j’adorais Olivier Sitruk, Alessandro Nivola est craquant) mais il manque en comparaison tant d’anecdotes, de seconds rôles, de rythme, de drame dans ce film.

N°5 : ce parfum, la petite robe noire, son appartement…nous ne trouverez pas dans ce biopic tous les symboles de cette icône, de cette maison, de cette 1ère femme à diriger une entreprise avec un gant de velours.

Maintenant, j’attends le prochain film « Coco et Igor » de Jan Kounen avec Anne Mouglalis et je ne me lasserai jamais de voir, de lire, de sentir Chanel. Mais jusqu’ici, c’est le téléfilm qui semble être le témoignage le plus abouti.

loading La guerre des Cocos hellocoton La guerre des Cocos
Par dans Vénus Beauté le 26/04/2009

9 commentaires

  1. Angie

    Autant je trouve qu’Adurey Tautou colle au personnage, physiquement parlant, bien que je n’aie vu que le trailer, autant lorsqu’elle est en interview sur son rôle, elle gâche tout.

    Elle parle très mal, son vocabulaire est très limité et puis elle est souvent à côté de la question.

  2. chris-azur

    J’ai vu également le téléfilm que j’ai beaucoup aimé, la version Tautou est sympa mais pas à voir deux fois, par contre la 3eme version est vraiment consacré à sa vie de créatrice et non a sa vie amoureuse comme les deux précédents, sans oublier que le directeur artistique n’est autre que le grand KARL!!!!à suivre!!!

  3. Coldgirl

    il faut que j’aille voir aussi ce film mais pour l’instant il ne passe pas encore chez moi!! j’ai vu la B.A j’ai bcp aimé! et je trouve que le rôle va bien à Audrey tautou, douce et fraiche.

  4. corienga

    oui mais peut etre que le film est le plus réaliste sur une certaine facette!

  5. @angie: tiens, tu sais que je ne l’ai jamais vu en interview alors tu m’en apprends une bien bonne! J’avais seulement entendu qu’elle contrôlait sa vie pro, son image, ses moindres apparitions…

    @chris: eh, la 3ème version promet. Je me réjouis déjà!

    @coldgirl: un truc qui m’a étonnée, c’est que je suis allée voir le film le jour de sa sortie dans une immense salle Gaumont et là, pas grand monde. Je m’imaginais voir une forte affluence…

    @corienga: si c’est la facette sentimentale, elle est trop forcée à mon goût. Pensais-tu à celle-ci?

  6. Sonia-FashionBox

    J’ai beaucoup aime le telefilm, a voir maintenant le film avec Tautou que je n’ai pas encore vu!!!

  7. @sonia: coup dur quand même que ce telefilm pour ce long-métrage au cinéma!!!

  8. Guillaume

    Même ressenti que toi sur le téléfilm qui m’avait tenu en haleine, et pourtant j’ai souvent du mal à regarder jusqu’au bout.

    Je n’ai pas plus envie que cela de voir l’interprétation de Tautou après celle de l’excellent duo Bobulova/MacLaine, et la réalisation excellente dans l’ambiance de couleurs et de textures du téléfilm. La barre est très haut. J’espère voir dans le prochain film ce qui pouvait peut être manquer dans ce qu’on a vu jusqu’à présent, c’est-à-dire une caméra plus focalisée sur la couture. Mais une oeuvre cosignée Kounen/Lagerfeld DOIT être vue :-)

  9. @guillaume: sympa de te lire ici! et surtout de partager avec le toi le manque évidet dans ce film de focus sur le talent de cette femme!

Laisser une réponse